Fabulations

by Mélodie Spear

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $6 CAD  or more

     

1.
Ana 03:35
Dans son lit, la couverture est confortable, sa lourdeur, retient mes virages mes pensées, mes pensées elles dorment à côté de celle qui me dit continue, allez tu fais bien ça Ana Ana Ana Ana Anesthésie Ana Ana Ana Ana Anaesthesia elle m'inspire et je l’aspire mais c’est en fumant son fusil que je me suis tirée en bas de son lit Ana Ana Ana Ana Anaesthésie Ana Ana Ana Ana Anaesthesia Comme un serpent tu m’as mordue et moi j’ai aimé ta morsure, Ana J’ai envie de ton venin dans mes veines et de ta seringue sur ma langue, Ana ma jolie infirmière, en ces temps de guerre aide-moi, Ana Ana Amoureuse mes yeux se crèvent et je peux boire la ciguë sur les lèvres à Aneasthésia Alors je sais plus, je sais plus rien et je ne pense plus ne pense plus à rien avec mon Anaesthésia Parce que je retourne dans son lit et je vous souhaite à tous bonne nuit avec Ana, Ana, Ana, Ana Ana, Ana, Ana, Ana, Ana, Anaesthesia
2.
Coeur malade 03:00
Là où le monde est beau il n’y a ni bas ni haut moi la demie toi la moitié je ne suis plus seule je t’ai trouvé(e) Là où le monde est beau il n’y a ni froid ni chaud c’est de notre température qu’j’repeins de l'appart les murs Là où le monde est beau je t’y dessine sans faute d’une perfection chère payée mais je m’en fous je suis aimée Ton cœur malade et mon cœur malade, ils dansent la valse ton cœur malade et mon cœur malade autour autour d’une grenade De là où le monde est beau je t’écris ces quelques mots alors qu’on se perd en enfer Et là où le monde est beau tu pèses sur mes épaules tu les disloques si bien je crois guérir entre tes mains Et là où le monde est beau y a plus de vrai y a plus de faux y a que des histoires un peu glauques où on pense qu’on est faits l’un pour l’autre Et ton cœur malade et mon cœur malade, ils dansent la valse ton cœur malade et mon cœur malade ils dansent autour autour d’une grenade Fabulation et ambulance saturation état d’urgence médication ou dépendance divagation ou dernière chance Le pied la grenade le déclic détonation des explosifs la condition irréfutable on est malades, On est malades mais on est encore là à se croiser les doigts pour qu'la pilule passe avec de l’eau qu’on s’retrouve là où le monde est beau Et ton cœur malade et mon cœur malade ils dansent la valse Ton cœur malade et mon cœur malade ils dansent autour de ton cœur malade et mon cœur malade qui dansent la valse Ton cœur malade et mon cœur malade dansent encore autour d’une grenade
3.
Dans les limbes je m’abandonnerai à toi Le cœur léger telle une reine près de son roi Mais les brumes ont passées et les contours se sont tissés Et maintenant je vois qu’aucune couronne sur ma tête ne tiendra Et dans les limbes je m’abandonnerai à toi Là où les salauds savent se perdre tu me trouveras là Et je te dirai enfin tous les mots que tu attendais de moi Et les brumes nous garderont d’espérer plus que ça Tu te rappelles comme elles étaient belles, les flammes de mes promesses Tu te rappelles comme elles étaient belles Et les cendres entre tes mains, sont tout ce qu’il en reste Jamais nous n’atteindrons les splendeurs du paradis Par peur de la descente qu’on pourrait subir Et jamais nous n’atteindrons les cercles de l’enfer Moi au feu des amoureux moi je préfère les limbes et ses frontières Tu te rappelles comme elles étaient belles, les flammes de mes promesses Tu te rappelles comme elles étaient belles Et les cendres entre tes mains, sont tout ce qu’il en reste Alors caresse ce qu’il nous reste Moi je m’effrite à la lumière et le jour se lève Nous serons nulle part comme une promesse, immatériels comme la lumière Et le jour se lève sur cette transe mais retiens-moi avec toi entre ciel et terre et dans les limbes, je m'abandonnerai à toi
4.
Tu étais le lièvre, j’étais la tortue à carapace placard dont je suis sortie juste une second et quart et ça n’a pas pris plus, j’ai voulu t’rattraper à bord du RTC J’étais la cigale, tu étais la fourmi tu avais un travail, je ne sortais que la nuit tu étais responsable, même que tu m’as appris comment un drap contour ça se plie Il était une fable à la morale torture, il était une fable dans laquelle on figure Il était une fable dans laquelle on voudrait croire Mais des fois ça devient plate vivre dans une histoire Le temps est long en attendant, le temps est long en attendant la venue du printemps J’étais le corbeau, tu étais le renard, moi perchée tout là haut t’as dit «descends viens me voir», mais j’ai pas entendu, je chantais trop fort la rhapsodie des bohèmes à quelques pas de chez toi, dans un karaoké un samedi soir ll était une fable à la morale torture, il était une fable dans laquelle on figure Il était une fable dans laquelle on voudrait croire Mais des fois ça devient plate vivre dans une histoire Le temps est long en attendant, le temps est long en attendant la venue du printemps Et j’ai oublié l’hiver et j’ai oublié l’automne et j’ai oublié que la terre retourne nos sols Et j'ai oublié l’hiver, j’ai oublié l’automne, j’ai oublié tout ce que notre fable ne nous donne pas à pas j’hésite et la tortue va trop vite et le lièvre fonce tout droit vers le précipice Mais le sentier pardonne ces personnages qui seront plus qu’une fable plus qu’une fable nous serons plus qu’une fable nous serons plus qu’une fable et oui je veux y voir le printemps sur tes joues l'horizon des rivages, les frissons de nos jours les océans de sable et nous verrons le monde pas juste en cartes postales malgré le temps qui gronde nous seront plus qu’une fable, plus qu’une fable
5.
j’sais bien que c’est pas vrai ce que nous chantent les sirènes je vois les naufrages dans vos yeux quand vous m’dites on est encore heureux j’entends les alarmes dans ma tête, l’orage éclate dehors je ferme ma porte comme une fenêtre en attendant que ça passe c’est drôle ce qui sort d’la bouche des parents sont pires que des enfants jouer au mariage ca peut faire son temps mais jouer à la chicane c’est perdre souvent ils se tombent sur les nerfs le ciel nous tombe sur la tête on est nés d’hier les enfants de la tempête, les enfants de la tempête le silence porte le poids de tout ce que vous ne vous dites plus je vois où on s’en va et ce soir l’heure est venue comme des bombes les mots tombent, la vaisselle casse, la coque lâche, la voile flambe et dans ma chambre j’attends encore que ca passe c’est drôle ce qui sort d’la bouche des parents sont pire que des enfants jouer au mariage ca peut faire son temps mais jouer à la chicane c’est perdre souvent ils se tombent sur les nerfs le ciel nous tombe sur la tête on est nés d’hier les enfants de la tempête, les enfants de la tempête j’distingue plus les sirènes du bruit qui m’entoure est-ce qu’elles chantent la colère est-ce qu’elles chantent l’amour sitôt tombées les larmes vous reprendrez les armes comme s’il fallait couler l’autre avant que l’averse ne le fasse et l’eau monte dans la cale car on est tous sur le même bateau y aura pas de gagnant à la bataille navale

credits

released November 18, 2020

Ana
Voix, Guitare : Mélodie Spear
Guitare , Basse, Back-vocals : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Batterie : Olivier Beaulieu
Réalisation : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Paroles : Mélodie Spear

Coeur malade
Voix, Guitare acoustique : Mélodie Spear
Guitare, Basse, Back-vocals : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Batterie : Olivier Beaulieu
Synthétiseur : Mathieu Fiset
Réalisation : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Paroles : Mélodie Spear

Dans les limbes
Voix, Guitare : Mélodie Spear
Basse , Back-vocals: Élizabeth Lavallée
Batterie : Olivier Beaulieu
Synthétiseurs : Jean-Michel Letendre
Réalisation : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Paroles : Mélodie Spear

Plus qu’une fable
Voix, Guitare : Mélodie Spear
Guitare, Basse : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Batterie : Olivier Beaulieu
Orgue, Claviers : Vincent Gagnon
Réalisation : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Paroles : Mélodie Spear

Les enfants de la tempête
Guitare, Voix, Wurlitzer, Synthétiseur, Bruits de tempête : Mélodie Spear
Réalisation : Shampouing aka Benoît Villeneuve
Paroles : Mélodie Spear

Graphisme : Guillaume P. Trépanier

license

tags

about

Mélodie Spear Québec

1997 à nd. Originaire de Beauport. Balance ascendant V̶e̶r̶s̶e̶a̶u̶ Sagittaire. Allergique aux moutons et ananas.
Histoire de flouer la réalité, Mélodie Spear navigue entre le rock et le conte. Poétesse des temps modernes, sa voix transporte et sa guitare transperce. Cohen à ses heures, mais watch-la ben quand c'est Courtney qui ressort : la Spear devient fluo pis ça fesse dans l'dash !
... more

contact / help

Contact Mélodie Spear

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Mélodie Spear, you may also like: